Agenda

Un lieu magique ouvert toute l’année

En hiver

L'hiver qui est pour nous la plus belle des saisons. Il ne fait pas beau temps tous les jours. Mais pour qui aime vraiment la nature, c'est à cette époque que les couleurs sont les plus fortes. Pluies, vents, ciels plombés par les tempêtes, mers déchaînées sont une palette de couleurs inégalables dans ce pays plat. Aller à cheval à la messe de minuit est un souvenir inoubliable.
Au coin du feu, une assiette campagnarde accompagnée d'un bon verre de vin
. Que demander de plus pour être heureux.


 
© Photo DR

Marie Salomé et Marie Jacobé
La crypte de Sara
© Photos Manu Perez

 

Au printemps

Avec les premiers jours des vacances de Pâques arrivent déjà de nombreux oiseaux pour nicher en Camargue. Tous les "bird watchers" le savent bien, il faut se lever tôt et avec patience vous pourrez observer de nombreuses espèces rares.

La féria d'Arles ouvre la saison tauromachique. Les moustiques célèbres en Camargue mais parfaitement supportables n'arriveront que vers la fin du mois de mai. Si l'on ne peut encore vraiment se baigner, les promenades à pied, à cheval ou à vélo sont beaucoup plus agréables qu'au mois d'août. Les températures du mois de juin sont vraiment parfaites et nous sommes encore bien au calme sur les petits chemins de Camargue.

Les 24 et 25 mai de chaque année, le pèlerinage des Saintes réunit les gitans pour leur grande fête.


Flamants roses avec au fond la montagne Sainte Victoire
 
Avocette au lever du soleil - © Photos - David Pattyn
 

En été

Juillet et août sont les plus envahis. Les oiseaux se lèvent la nuit et dès le soleil du matin un peu haut se mettent à l'abri.

Les plages restent accessibles et moyennant une bonne marche, même au mois d'août, vous offriront de grands espaces.

C'est la pleine saison tauromachique. Les festivals d'Avignon, Aix en Provence et Orange battent son plein et ne sont qu'à une heure de chez nous.


© Photo - Manu Perez
 
© Photo - David Pattyn
 

A l’automne

La féria de Nîmes clôture la saison de tauromachie espagnole, mais les courses de taureaux Camargue continuent tout l'automne dans les arènes de nos villages. Tous les mercredi aux Saintes Maries de la Mer la course de Taü (taureaux camargues jeunes) remplie les arènes de passionnés.

La température s'adoucit, la nature reprend ses droits. Le ciel se gâte parfois mais, dès septembre, nous retrouvons ces belles couleurs du midi.

Le 11 novembre est lui dédié à la tauromachie Provençale : 12 abrivades sur la plage Quelques mille cavaliers venus de toute la région ne manqueraient jamais cette journée..


© Photo - Jean Prunet - Premier novembre
 
© Photo - Ines Prunet - 11 novembre